Deux rencontres en ligne et gratuites destinées aux professionnels, mercredi 3 et jeudi 4 mars 2021 à 16h.

Artisan du cinéma jeunesse, une vocation?

Le mercredi 3 mars à 16 sur zoom
Inscription obligatoire 

La recherche de financement est un obstacle qui freine votre élan artistique? Devriez-vous attendre d’avoir les moyens de vos ambitions pour passer du rêve à l’action? 
Comment vos démarches de financement peuvent-elles nourrir votre processus de création ? 

Comment trouver vos meilleurs alliés? Quelles sont les alliances stratégiques à développer pour monter des projets cinématographiques avec et pour le jeune public?  

Paméla Bisson alias Pammy Poppins vous partage ses astuces et réflexions sur ses questions lors d’une séance préparée exclusivement pour le FIFEM. 

Une présentation de Paméla Bisson, Directrice générale artistique du Machin Club.

Contenu afrodescendant pour la jeunesse : opportunités ou barrières ?

Le jeudi 4 mars à 16h sur zoom
Inscription obligatoire

Présentée en collaboration avec le Fonds des médias du Canada.

L’industrie du « film jeunesse » est en perte de vitesse chez nous et bien peu valorisée. Pendant des années, un seul homme occupait ce créneau : Rock Demers avec sa série de films Les contes pour tous. Personne n’ayant pris la relève, on a laissé le jeune public aux bons soins de nos voisins du sud avec leurs super productions. Maintenant, on s’étonne que nos jeunes ne s’intéressent pas au cinéma québécois, alors que depuis leur tendre enfance ils n’ont eu accès qu’à des films américains. 

Alors comment intéresser ces futurs spectateurs si ils ne peuvent retrouver des histoires qui leur ressemblent, menées par des héros auxquels ils ne peuvent s’identifier ?  Et la situation est encore plus grave si l’on pense aux jeunes de la communauté afrodescendante du Québec et du Canada, pourtant une tranche importante de nos citoyens !

Comment stimuler la production d’œuvres qui seraient portées par des artistes de cette communauté, et de convaincre les distributeurs / diffuseurs de l’importance de développer la mémoire collective de ces jeunes appelés à former la société de demain ?

C’est le rendez-vous que le FIFEM propose aux différents acteurs de l’industrie afin de : 

. Ouvrir un dialogue, identifier des pistes afin de développer cet important secteur de notre économie;

. Réfléchir sur les enjeux réels de la formation/éducation du public de demain et des impacts à moyen et long terme sur l’avenir de notre cinématographie.

Modérateurs :
Jo-Anne Blouin, Directrice générale et artistique, FIFEM
Eric Idriss-Kanago, Producteur chez société Yzanakio

Intervenants :

Black On Black Films
Eric IDRISS-KANAGO, Producteur chez société Yzanakio et co-fondateur de Black On Blackfilms
Mission : Représenter efficacement auprès des institutions, de l’industrie et du public, les créateurs et artisans afro descendants de l’industrie des arts médiatiques. Professionnaliser la création afro descendante en dotant ses acteurs d’outils et de moyens essentiels qui leur permettront d’être impliqués dans toutes les étapes de la conception, de la production et de la diffusion de contenu culturel (cinéma, télévision, nouveaux médias).

Orange Média
Adrien BODSON, Producteur
Historique & Mission :
Fondée en 2002, la mission d’Orange Média est de produire des histoires originales et marquantes pour un public local et international. Nous préparons actuellement un portefeuille de projets de longs métrages de classe mondiale tels que le film d’aventure familial APOCALYPSE MEOW. Les films précédents de la société ont tous connu un beau succès commercial au Canada ainsi que des prix et des nominations prestigieuses dans les meilleurs festivals de films internationaux (FFM, SIFF, TIFF, FIFF, IFFT, CCIFF SRIFF…).

M.E.D.I.A
Daniela MUJICA, Productrice exécutive
Mission :
M.É.D.I.A. (Médias pour l’équité, la diversité, l’inclusion et l’accessibilité) est une coalition de professionnel.le.s autochtones, afrodescendant.e.s et racisé.e.s francophones travaillant dans l’industrie des écrans au Canada.
M.É.D.I.A. favorise l’inclusion, l’équité et l’accessibilité des professionnel.le.s issu.e.s des communautés sous-représentées francophones au Canada — incluant et non limité aux personnes autochtones, afrodescendantes, racisées, ayant des handicaps et LGBTQ2S+ — dans l’industrie des écrans. La coalition œuvre pour une meilleure représentation de ces communautés sous-représentées à l’écran et derrière.

Justice RUTIKARA, Réalisateur
Justice est née du Rwanda qu’il a quitté 7 jours après sa naissance pour fuir le génocide de 1994.  Il réalise actuellement son premier film d’animation au sein d’Yzanakio. Le film a bénéficié d’une aide au développement de la SODEC et du CALQ. 

Henry PARDO, Réalisateur
Henri Pardo est d’origine haïtienne, son film de long métrage de fiction,  Kanaval, relate la découverte d’un Québec rural par les yeux de l’enfant immigrant qu’il était dans les années 70. Le film a bénéficié en développement de l’aide de la SODEC, du Fonds Harold Greenberg et de l’accélérateur CFC/Netflix.