Après avoir étudié aux Beaux-Arts et aux Arts décoratifs, Michel Ocelot s’oriente vers le cinéma d’animation, réalisant pour le petit et le grand écran près de trente courts métrages et séries, dont Les Aventures de Gédéon d’après Benjamin Rabier. En 1998, il réalise son premier long métrage, Kirikou et la sorcière inspiré d’un conte d’Afrique de l’Ouest. Un million et demi de spectateurs, petits et grands, sont séduits. Face à l’engouement du public, Michel Ocelot créera une suite à son célèbre Kirikou (2005) avant de réaliser la fable Azur et Asmar (2006). Le film est de nouveau un succès critique et public et assoit un peu plus sa réputation comme maître de l’animation «à la française». Son cinquième long-métrage, Les Contes de la nuit ne déroge pas à la règle en 2011. En 2018, il fait le bonheur de tous avec son tout dernier film, Dilili à Paris.

Écrivez-nous!

Not readable? Change text.